Au centre d’exposition d’Amos du 20 juin au 1er septembre 2019

[Commissariat de Yolaine Lefebvre]

Douze graveur(e)s se sont regroupés pour confronter les « pratiques dogmatiques » régissant la création de matrices, développées au fil des siècles dans le but de parfaire l’impression des estampes sur papier. Le résultat final obtenu, les matrices restent habituellement dans l’ombre du produit fini. Cette exposition veut altérer cette tradition en présentant des matrices détournées du rôle de génitrice et mettant de l’avant leur processus de création. Ces matrices ont pris de l’ampleur et outrepassent les formats conditionnés généralement par la presse ou le papier. Fortes de ce nouveau rôle « d’œuvre matricielle » en 3D, elles révèlent plusieurs facettes inexplorées du monde de l’art imprimé. Dans cette exposition, les matrices ne s’impriment pas sur papier, mais invitent le regardeur à faire l’expérience de devenir eux-mêmes la surface sensible sur laquelle les données artistiques se traduisent, se gravent. Cette exposition a été réalisée grâce au soutien financier du Conseil des arts et des lettres du Québec et de la Ville de Rouyn-Noranda.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s